Bourse : comment investir dans le marché ?

Courbes de la Bourse en couleur

La situation de marché en Bourse qu’on connaît en ce moment est plus ou moins historique puisque tous les grands indices sont à leurs sommets annuels. 

La question se pose du timing pour investir en Bourse. Et il est vrai que quand les indices sont au sommet, parfois ça peut effrayer et les questions se posent. Est-ce que j’achète ? Ou bien, est-ce que ce n’est pas déjà trop tard pour acheter ? Et, cela porte un nom.  

Le market timing

C’est la tentative de prédire le marché pour pouvoir entrer sur un taux plus bas. Alors, ça peut se conjuguer à toutes les classes d’actifs. Il y a la bourse, bien évidemment les actions, mais on a aussi les obligations, l’immobilier et les matières premières.

Pour n’importe quel actif se pose la question du timing. Est-ce que c’est le moment d’acheter un appartement ? Est-ce que c’est le moment d’acheter une action ? Tout à fait. Et, qu’est-ce qu’on peut dire de cette manière de réfléchir ? Parce qu’il y a cet adage dans les marchés qui nous dit que le timing est crucial pour des professionnels de l’investissement, pour des traders. La question du point d’entrée, la question du timing est parfois un sujet important. Mais uniquement pour les investisseurs professionnels, pour les investisseurs particuliers, pas réellement.

Bourse, actions pour les débutants
Comment s’assurer un revenu passif et se constituer un patrimoine grâce aux actions

C’est le cas quand les indices boursiers sont au plus haut. Plus généralement, on se dit oui, que ce n’est peut-être pas forcément le bon moment pour investir parce que ça ne va pas durer longtemps. Surtout que la récession qui pointe, et tout ça, ça n’a pas été très bien du côté de l’Allemagne.

On n’a pas réellement de perspectives extraordinaires. Ça montre seulement que les taux d’intérêt devraient normalement connaître un assouplissement dans l’année 2024. Bref, il y a quand même plein de bonnes raisons de se dire que ça ne va pas durer et que donc on va rentrer sur un plus haut. 

Donc il faut attendre. Mais le problème, c’est que les personnes qui disent ça sont généralement ceux qui, quand le CAC était à 7000 points, racontent “Vous allez vous dire oui, mais en fait, ce n’est pas sûr qu’on soit en bas, donc ça va sûrement descendre encore, donc il vaut mieux attendre pour acheter plus bas”. Et, en réalité, qu’est-ce qui se passe ? C’est une excuse pour ne jamais investir en Bourse. Par conséquent, on ne rentre pas sur les marchés.

Il faut arrêter de vouloir absolument timer le marché. Alors évidemment, on peut se dire, mais oui, mais le marché, il obéit à des règles assez cycliques. Enfin, on sait très bien que les cycles boursiers se succèdent, qu’il y a le boom, la récession et la dépression.

Mais d’abord, vous ne savez jamais quand est-ce que le krach va arriver. Parce que d’abord, parfois, c’est complètement imprévisible, ce qu’on appelle un cygne noir. Le vide. Bon, voilà, personne ne l’avait vu venir. Voilà, ça y est, là, c’est descendu, c’est pas mal descendu. Par exemple, la crise des subprimes, on peut se dire oui, mais on aurait pu le voir. En fait, il est beaucoup plus facile de le voir une fois que c’est arrivée et de refaire l’histoire. Donc en réalité non, on ne peut pas prévoir le krach. 

Et ceux qui vous disent que là, c’est le moment, ça y est, on a atteint un plus bas, il faut acheter, etc. Généralement, c’est quand même de l’arnaque, ou alors ce sont des influenceurs. Oui, ça existe sur les cryptos, mais bon voilà, quand on est vraiment dans du pur intraday, évidemment on se pose la question de ces points de sortie, etc. 

Quand c’est une logique d’investissement pour un investisseur, on peut réfléchir sur le long terme, franchement, on oublie. Mais, ce n’est pas la question, ça ne doit pas être un sujet bloquant. Se réfugier derrière cette question du timing pour investir ou pour ne pas investir n’est pas une solution.

Après la question du timing, la psychologie fait que tout à fait, on ne retrouve jamais l’envie, le courage ou l’élan de revenir dans le marché une fois qu’on a sorti toutes ces positions.

L’investissement dynamique est la solution en Bourse

En fait, il faut investir tout le temps. On rentre, on a un point d’entrée tous les mois en fait. Voilà, c’est quand même le plus simple et vous achetez un petit peu tous les mois. Alors je sais pas, soit une somme fixe 200 €, 300 €, soit vous mettez un pourcentage de vos revenus s’il varie. Vous vous dites j’investis 10 % en bourse tous les mois. Voilà. Alors c’est quand même hyper facile de faire ça maintenant parce que les courtiers ont mis en place des plans d’investissement programmés (DCA) qui consiste à verser toujours la même somme d’argent à une même fréquence, donc c’est tout de même très, très simple. 

Et puis vous pouvez aussi le faire si vous avez peu de sous, parce que d’abord les ETF, ça vous permet de vous positionner à moindre frais, avec une très large diversification. Vous avez même les néo courtiers maintenant qui vous font des fractions d’actions à partir de 1 €. 

Donc vous achetez des centaines d’actions avec 100 € et vous entrez très progressivement sur les marchés. C’est le meilleur moyen de lisser le risque et d’avoir de la perf au bout du compte. Et puis ça permet d’avoir cette logique en tête. Voilà la logique des marchés, même avec 50 ou 100 € par mois, c’est déjà un apprentissage. Ce n’est pas une question de budget, non, absolument pas ça. Il faut oublier. 

Revenons sur l’histoire du timing. Alors le fait que les dessins soient programmés aujourd’hui, je pense que ça change aussi la donne. Parce que avant, on se disait bah oui, je vais mettre 50 ou 100 € par mois, on le fait un mois, deux mois, trois et puis quatre mois. Ah bah non, là ça va être Noël, donc je ne vais pas le faire. Après, c’est janvier, j’ai les courses de rentrée. Programmé le en fait. Ça crée une contrainte et une obligation qui est plutôt intéressante sur le plan de l’investissement. 

C’est ça qu’il faut mettre en place. Vous investissez tous les mois une somme d’argent sur les marchés. Elle va varier en fonction des circonstances de marché. Ça veut dire que si les marchés sont chers, vous investissez moins, s’ils sont bon marché, vous investissez plus. Ceci va quand même permettre d’accroître encore la performance et c’est quelque chose qui est quand même relativement simple à mettre en place. Mais bon, ça demande quand même un petit peu plus de temps, un petit peu plus de connaissances. Donc si vraiment, vous n’êtes pas familier des marchés et que vous ne voulez pas y passer du temps, concentrez-vous sur le DCA. 

Vous pouvez passer en investissement dynamique et je le dis, c’est très intéressant. C’est une très bonne manière de rentrer dans les marchés. Pour les particuliers, c’est une stratégie beaucoup plus douce pour justement investir chaque fois, chaque mois ou chaque trimestre, un peu de son épargne.

Site de netlinking AccessLink

Laisser un commentaire

En savoir plus sur Clair Finance

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading