Gestion financière : stratégie pour start-up en développement

Start-up écrit sur un tableau

La gestion de la finance dans une start-up en plein développement est un facteur important. Pour les jeunes entrepreneurs, se repérer sur les chemins sinueux de la finance peut devenir une terrible épreuve. La start-up qui veut se développer doit trouver un bon équilibre entre un nouvel investissement à faire et s’assurer de la pérennité de l’entreprise. Pour ce faire, elle doit faire preuve de prudence et élaborer une stratégie.

Guide de gestion financière pour une start-up

Le but final de ce petit guide, est de donner des informations sur des décisions financières à prendre qui seront précieuses pour une start-up qui se développe. Pour cela, la jeune pousse doit faire : 

  • une planification budgétaire ;
  • un contrôle des coûts ;
  • un financement de développement ;
  • une gestion des risques ;
  • une mise en place d’indicateurs de performances.
Guide pour le fondateur de la start-up
Guide pour devenir entreprenneur à l’ère du numérique

La planification budgétaire

Pour une start-up en plein développement, il est primordial de mettre en place une planification budgétaire avec les prévisions financières. Cela permet de prévenir en amont les besoins en fonds, les dépenses, les revenus et obtenir un flux sain de la trésorerie pour la pérennité de la start-up. Cela comprend qu’il faut au préalable : 

  • définir les objectifs commerciaux à court et à long terme ;
  • comprendre la situation financière de la nouvelle entreprise avec les revenus, les dépenses, le flux de trésorerie qui doit être constant et les dettes ;
  • créer le budget ;
  • faire une prévision financière.

La dernière étape consiste à établir les prévisions financières de la start-up. Cela donnera une idée de la performance niveau finance probable de la start-up pour l’avenir. Le but étant de prendre des décisions bien éclairées pour le bon maintient dans le temps de la start-up.

Le contrôle des coûts de la start-up

Il est essentiel de garder sous contrôle les coûts. Cela risque d’être un peu compliqué si vous n’êtes pas le genre à régir vos finances. Pas de panique, il existe un moyen qui permet de garder les coûts sous contrôle : les coûts variables.

Qu’est-ce que les coûts variables ?

Ce sont ceux qui changent en fonction de la quantité que vous produisez dans votre start-up. Comme la main-d’œuvre pour fabriquer ces produits et la matière première nécessaire à la fabrication. À l’inverse, les coûts fixes eux, ne changent pas, comme la location des locaux.

Ce qui veut dire, que si vous vous concentrez sur les coûts variables de votre start-up, vous gardez le contrôle, économiser de l’argent et votre jeune pousse sera performante. Il existe des logiciels qui peuvent vous aider dans cette tâche. Mais, pensez à :

  • avoir un tarif qui couvre ces coûts variables ;
  • chercher à réduire ces coûts variables ;
  • demander de l’aide auprès d’experts ;
  • garder une trace de vos coûts variables.

Le financement de développement

Il existe différents moyens de financement de développement : 

  • le financement par actions, qui permet de vendre des actions à une entreprise en échange de capital. Difficile à obtenir au démarrage d’une start-up ;
  • le financement par emprunt auprès d’une banque ;
  • le financement par subventions d’organisations ou gouvernementale. Elles sont difficiles à obtenir, mais pas impossibles.

Avant d’aller frapper aux différentes portes pour demander un financement de développement de votre start-up, vous devez élaborer un super plan d’affaires. Ce super plan, contient des arguments qui tiennent la route afin de séduire des potentiels investisseurs. Et, si vous êtes capable de montrer que votre start-up peut avoir du succès, vos chances d’obtenir un financement sont bonnes.

La gestion des risques de la start-up en développement

La gestion des risques est un élément important. En gérant les risques et en les comprenant, la start-up peut réduire des pertes subies par des circonstances imprévues. L’objectif est de réduire les impacts négatifs en augmentant les résultats positifs. Cela est important, car dans ce monde-là, une multitude d’inconnues peuvent faire du mal à une start-up en développement. Pour commencer, vous devez identifier les risques potentiels ce qui inclut la concurrence, les clients et les conditions du marché. Mais également, les incertitudes financières et les questions d’ordre juridique. Une fois bien identifiés, vous devez évaluer si cela peut arriver et l’impact que cela peut provoquer dans la start-up. À ce moment-là, vous pouvez élaborer une stratégie de contre, par exemple, faire une alliance avec une autre entreprise ou diversifier l’offre des produits.

Une fois que la stratégie pour contrer ou atténuer un risque, vous devez élaborer un plan d’urgence. Prenons un exemple, une livraison n’est pas livrée ou ne sera pas livrée dans les temps, la start-up doit percuter et avoir déjà un autre fournisseur qui lui sera dans les temps.

Une bonne gestion des risques d’une start-up est un gage de gestion réussi. En mettant en place des stratégies rapidement pour atténuer les risques, la start-up peut réussir dans la durée.

La mise en place d’indicateurs de performances

Vous devez mettre en place des indicateurs de performances clés ou KPI. Si ce n’est pas mis en place, la start-up n’a aucune façon de savoir si elle est dans la bonne direction pour arriver à ses objectifs. Les KPI sont là pour identifier les domaines à améliorer et prendre des décisions établies à partir des données. En voici les raisons : 

  • ils aident à mesurer les progrès de la start-up ;
  • ils aident à prendre des décisions ;
  • ils aident à se focaliser sur des choses majeures et à ignorer les choses futiles ;
  • ils aident à faire progresser la nouvelle entreprise pour arriver aux objectifs, attirants ainsi des potentiels investisseurs ;
  • ils aident à la comparer avec les autres sur les performances en indiquant là où il est bien de s’améliorer et là où c’est parfait. Les KPI, indique le positionnement de la start-up par rapport aux concurrents.

Ces indicateurs de performances sont essentiels pour pouvoir vérifier la progression de la start-up.

Il existe de nombreux facteurs à étudier pour maintenir et développer une start-up. L’absence de gestion financière, est un des raisons qui fait arrêter son activité dans les premières années. L’objectif prioritaire est de correctement gérer la gestion financière de la start-up afin de bien renforcer sa place sur le marché pour un bon développement.

Site de netlinking AccessLink

Laisser un commentaire

En savoir plus sur Clair Finance

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading